Conciergerie NT : Les différents régimes qui baisse les impôts en location meublé/saisonnière tel Airbnb/Abritel et optimise les revenus immobilier.

Du moment que vous mettez un logement (votre résidence secondaire) en location saisonnière , même pour quelques semaines par an, les loyers perçus doivent être déclarés pour être ensuite soumis à l’impôt sur le revenu.

La location saisonnière étant meublée, les loyers perçus doivent être déclarés dans la catégorie des Bénéfices Industriels et Commerciaux comme pour les locations meublées de longue durée. Il existe deux régimes déclaratoires : le régime forfaitaire et le régime réel.
Les revenus tirés de la sous-location meublée sont à déclarer et sont imposés de la même façon. 

Le régime LMNP

Lorsque votre bien est loué en courte ou en meublé vous êtes sous le statut de Loueur Meublé Non Professionnel (LMNP), les revenus de l’activité relèvent des Bénéfices Industriels et Commerciaux (BIC) et non des revenus fonciers, comme c’est le cas pour les locations nues. Des règles spécifiques à l’activité sont à prendre en compte. Il y a deux régimes possible dans cette situation.

Le régime forfaitaire

Le régime forfaitaire également appelé Micro-BIC ou Micro-entreprise est un régime d’imposition des revenus d’un entreprise individuelle, il définit les règles de taxation des revenus auxquelles sont soumises les Micro-entreprises. Il s’agit de l’application d’un abattement sur vos recettes annuelles, toutes les sommes perçues au titre de la location en incluant l’ensemble des frais et charges relatifs au logement ; aucune déduction supplémentaire n’est donc autorisée

Si vous louez une location saisonnière « classique » (c’est-à-dire qui n’est ni un gîte rural classé, ni un meublé de tourisme classé, ni une chambre d’hôtes), vous bénéficiez automatiquement et sans formalité :

  • du régime forfaitaire si vos recettes ne dépassent pas 70.000 € par an
  • sur ces recettes, vous bénéficiez d’un abattement forfaitaire de 50 %, seuls 50 % de vos loyers et charges sont réintégrés à l’ensemble de vos revenus de l’année puis imposés.

Si vous louez un gîte rural classé « meublé de tourisme », une location classée « meublé de tourisme » ou une chambre d’hôtes, vous bénéficiez d’un régime fiscal plus avantageux :

  • vous relevez de plein droit du régime forfaitaire si vos recettes ne dépassent pas 170.000 € par an
  • Sur ces recettes, vous bénéficiez d’un abattement forfaitaire de 71 %, seuls 29 % de vos loyers et charges sont réintégrés à l’ensemble de vos revenus de l’année puis imposés.

Le régime réel

Celui-ci s’applique directement si vos recettes sont supérieures à 33 100€ ou sur simple demande. En optant pour le régime réel, il faut tenir compte de toutes les charges nécessaire à votre activité de location de courte durée et déduire les charges. Le régime réel nécessite de faire un bilan comptable clair.

Le régime réel a l’avantage de permettre de déduire les charges comme:

  • L’amortissement du bien sur une période définie.
  • Les frais d’acquisition du bien, d’entretien et de travaux, les intérêts d’emprunt, le mobilier.
  • Les impôts locaux, les frais d’entretien, de gestion et de conciergerie airbnb

L’amortissement est la principale charge déductible des Locations Meublées Non Professionnelle. Il est souvent judicieux de faire appel à un cabinet comptable afin de se faire aider pour votre déclaration d’impôt et réaliser votre bilan comptable. Les honoraires du comptable peuvent passer en charge et donner le droit à une réduction d’impôt. Le régime réel est très souvent le plus avantageux car il permet de ne plus payer ou de payer beaucoup moins d’impôts.

La Conciergerie NT peut vous mettre en relation avec un consultant accrédité pour le classement des hébergements de tourisme.

Conciergerie NT
Trésor Narcise
conciergerient@gmail.com
0666999148
https://conciergerient.wordpress.com